Description du projet

Trésor fragile, photographie, 50 x 40 cm

Avec cette série «S’aimer à tout vent», je me suis donné une totale liberté de création, mêlant photographie, peinture et poésie, mon imaginaire en ébullition. L’échauffement est dans l’acte de faire, de défaire et de refaire, à l’image de la vie éphémère où tout est mouvement et transformation. Cette impermanence de l’existence devrait nous inciter à vivre passionnément le moment présent et à croire à nos rêves. Mon travail artistique évoluant sans cesse, au rythme des idées, d’expérimentations, d’erreurs, d’envies, j’essaie d’exprimer ce même ressenti, de cadrer de façon à rendre le visible imaginaire, d’agir sur la matière, avec un travail plastique et numérique pour arriver à tirer une œuvre dont les formes appellent au rêve… évaporation. Comme pour tenter de sensibiliser ce monde effervescent à la fragilité de la vie. Le pissenlit évoque notre enfance, la joie, le mouvement, la transformation, la liberté, la vie sauvage. A la moindre agitation, ses fines soies s’envolent pour disséminer ses graines. Des graines d’amour. Amour, autre état d’ébullition. L’essence de la vie.

Parcours

La tige enracinée
La tête en ébullition
Le souffle s’élève
Un vœu s’exauce
S’aimer à tout vent
GLM, Janvier 2022

Contact

Gwenaëlle LE MÉE vit et travaille à La-Couarde-sur-Mer (17).

Musée Ernest Cognacq Salle des Colonnes de l'hopital La Poudrière Ancienne Mairie du Bois-Plage Coopérative des vignerons de l'ile de Ré  Expose sur l’Ile de Ré